La MAIF reverse 100.000.000 d'euros à ses sociétaires

Depuis le début de l'épidémie de nombreuses entreprises ont pris des mesures pour participer, à leur façon à l'effort de solidarité nationale.

La MAIF fait partie de ces entreprises engagées. Leur souhait principal était de combler un besoin et d'apporter une réponse adéquate aux interrogations de leurs sociétaires.



Les économies de la MAIF reversées à ses sociétaires et à des associations partenaires


Le confinement a obligé la population à rester immobile, ce qui a entraîné une forte diminution du nombre de déclarations d'accident automobile. Cette diminution a conduit à une économie de 100 millions d'euros pour les assurances MAIF.

Les dirigeants de la structure ont par la suite décidé de reverser cette somme équitablement entre tout ses sociétaires. La mutuelle militante leur a même donné le choix entre la conservation ou la redistribution de cette somme à trois associations qui jouent un rôle cruciale dans cette crise sanitaire : la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’Institut Pasteur et le Secours Populaire.



Les autres initiatives solidaires de la MAIF


La MAIF ne s'est pas arrêtée là, pour le groupe il était important de mettre tous les moyens à disposition pour soutenir ses sociétaires.


Pour remplir cette mission et prendre soin de ses assurés les plus touchés par l'épidémie, la MAIF a proposé aux soignants et à tout le personnel médical mobilisé une assistance 0 km  et des véhicules de remplacement et tout cela sans surcoût !


D'autres actions de la part de la MAIF sont encore à recenser : assurance gratuite de vélos prêtés via l'opération « Des vélos pour l’hosto », dons de masques pour les hôpitaux, dons de gels hydroalcooliques pour les pompiers...



La MAIF, acteur du bien commun pour la société


La MAIF, assureur militant depuis 1934, fut une des premières grandes entreprises française à devenir "entreprise à mission" suite à la loi PACTE.


«Ce n’est pas un virage, mais un prolongement et un approfondissement de notre engagement envers toutes les parties prenantes : nos sociétaires, nos acteurs internes, le tissu associatif et économique local et plus largement la société. Ce n’est pas un renoncement à notre modèle mutualiste, mais une réaffirmation de celui-ci !», selon son président Dominique Mahé.

Une entreprise porte voix des autres sociétés à mission

La MAIF est membre de la communauté des entreprises à mission afin de prendre part au débat sur les responsabilités induites par ce nouveau statut.

Pour Pascal Demurge son PDG, "la Maif est devenue l'un des porte-voix des entreprises engagées. Nous ne comptons d'ailleurs pas nous arrêter là et j'espère, très sincèrement, que cela permettra aussi de baliser de nouveaux chemins pour d’autres entreprises."

Lucky Link encourage les entreprises à suivre cet exemple d'entreprise responsable


Chez Lucky Link nous soutenons et motivons les industriels à s'engager pour le bien commun, notamment dans le domaine de la santé. Nous pensons que toutes les entreprises peuvent devenir acteur de la santé. La crise COVID l'a d'ailleurs démontré lorsque nous voyons les initiatives solidaires anti-COVID lancées par des entreprises de mobilité comme Uber, ou de textile comme Petit Bateau.


En soutien au mouvement des entreprises à mission, Lucky Link s'est d'ailleurs également doté d'une raison d'être en lien avec ce défi :


"Sensibiliser les entreprises sur leur responsabilité et leur impact sociétal en matière de santé. Créer le lien entre différents acteurs afin de faciliter l’éclosion de solutions de santé innovantes, co-construites et adaptées au besoin."






 

©2020 by Lucky Link. 

CGU - Politique de Confidentialité