L'engagement des entreprises dans la lutte contre le COVID

Mis à jour : juin 15

Il y a 4 ans, l’Opinion publiait Entreprises, ne ratez pas le virage social”. Après le virage de l’industrialisation, ou plus récemment le virage numérique, celui de l’engagement d’entreprise semble devenir le “New Model” à suivre. Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire et financière sans précédent, l’engagement des industriels est d’autant plus attendu par la population voir même par l’Etat. Certaines de ces entreprises sont pourtant, elles-même, dans une situation financière délicate


Est-ce que la résilience économique doit donc rimer avec engagement sociétal ?



Une guerre sanitaire qui engage les entreprises


Les premiers cas de Covid-19 sont apparus le 24 janvier 2020 en France. De nombreuses mesures ont été, dans un premier temps, orchestrées par l’Etat. Malgré tout, le système de santé s’est rapidement retrouvé débordé par la situation : Pénurie de matériel médical de protection, indisponibilité des lits dans les hôpitaux et confinement obligatoire de la population. Le 16 Mars 2020, la guerre sanitaire est déclarée par notre Président.



Comme en temps de guerre, nous sommes accrochés aux lèvres des déclarations du gouvernement qui nous annonce, chaque semaine, notre plan de bataille.

Comme en temps de guerre, les plus vaillants d’entre nous, nos soldats blancs, partent au combat au prix parfois de leur vie.

Comme en temps de guerre, les entreprises font tourner leur usines pour produire les armes et boucliers qui nous permettront de nous protéger, à défaut de pouvoir nous défendre.


C’est ainsi que les entreprises se sont impliquées dans de multiples initiatives solidaires. A l'instar de Petit Bateau qui a transformé sa chaîne de production pour fabriquer des masques, ou encore des centaines de couturières indépendantes qui se sont reconverties dans la confection de masques de protection. Le mot d’ordre est clair pour ces entreprises et professionnels de tous secteurs : aider la société à faire face à cette épidémie, à cette guerre sanitaire.



Une solidarité d’entreprises attendues, voir exigée par les Français


Il y a quelques temps, les “entreprises à mission”, ou “entreprises altruistes” montraient la voie d’un modèle industriel porteur de sens mais encore marginal pour certains. Ces entreprises pionnières nous proposaient un "modèle qui contribue activement au bien commun". Aujourd’hui, face à cette guerre sanitaire, il semblerait que cette voie soit demandé voir une exigé par les français.


Nous avons mené l’enquête.


Les résultats obtenus auprès d’une quarantaine de répondants sont tout de même porteurs d’enseignement : 95% des répondants attendent que les entreprises soient engagées d’une manière générale, et plus particulièrement en cette période d’épidémie sanitaire. 83% estiment d’ailleurs que les entreprises doivent s'engager contre le COVID-19, car il n’y a “rien de plus important aujourd’hui” pour prés de 10% des répondants. Il ne sont finalement que 2% a estimé que ces entreprises doivent d’abord réduire leurs propres charges afin de faire face à la crise financière en cours.



Car rappelons que cette crise sanitaire est également synonyme d’un risque de récession économique à l’impact bien plus important que la dernière crise financière des subprimes. Notre période a d’ailleurs été rebaptisée the “Great Lockdown” (Grand Confinement) par le FMI en référence à cette “Grande récession” de 2007-2012 et la Grande dépression de 1930. Nous doutons que les réponses à ces questions auraient été les mêmes à ces époques.


Il semble donc plus important que jamais pour les entreprises d’adapter leurs activités avec cette nouvelle tendance de l’opinion public afin d’être alignées avec leurs propres collaborateurs et clients.



COVID-19 : La rupture


Nous vivons donc une période inédite de krash boursier en fond de guerre sanitaire. Ce terme de “krash” provient de l’allemand “krachen” qui signifie “craquement”. Ce craquement n’est aujourd’hui pas que financier. C’est une véritable rupture que l’on constatera entre le “monde d’avant” et “le monde d'après”.


Cet élan de solidarité ne doit donc pas être un phénomène exceptionnel et limité dans le temps. Bien sûr, nous ne pourrons pas demander à Decathlon de devenir un fournisseur officiel des respirateurs de l’ensemble des hôpitaux de France. Là n’est pas le point. Cependant, nous ne pourrons pas non plus revenir dans un système où les chefs d’entreprises engagés, éthiques et responsables sont ironiquement appelés des “bisounours”.


Non, le COVID-19 doit être synonyme de rupture.


La raison d’être de Lucky Link est de sensibiliser les entreprises à leur responsabilité et leur impact sociétal en matière de santé. Il nous semble qu’il n’y a pas meilleur moment qu'aujourd'hui pour que cette prise de conscience ait lieu. Qu’il s’agisse des laboratoires pharmaceutiques, start-up santé ou même des entreprises de transport et du textile, elles ont toutes aujourd’hui un impact sur notre système de santé, et certaines ont décidé de rendre cet impact positif.


C’est ainsi que nous avons concentré tous nos efforts ces dernières semaines à soutenir, faciliter et rendre possible l’engagement de ces grandes et petites entreprises dans cette lutte sanitaire. Notre mission, comme toujours : Créer le lien entre différents acteurs afin de faciliter l’éclosion de solutions de santé innovantes, co-construites et adaptées au besoin.


Le témoignage des équipes d’entreprises VTC qui se sont investies corps et âmes pour faciliter la mobilité des soignants nous a ému.

La mobilisation du secteur logistique pour répondre à nos multiples sollicitations de transport de visières de protection, nous a impressionné.

La réactivité des dirigeants du secteur du textile à nos propositions de partenariats santé à impact, nous a galvanisé.


Comme toute jeune entreprise, nous avons été secoué par cette épidémie. Si cette période est difficile d’un point de vue entrepreneurial, elle révèle plus que jamais l’importance de nos actions. Dans quelques années, nous pouvons espérer que l'engagement des entreprises pour la santé de notre monde et de ses habitants soit tellement inscrit dans leur ADN que notre accompagnement vers des partenariats santé à impact positif ne soit plus nécessaire. En attendant, nous continuerons à nous investir avec force et détermination pour participer à dessiner un monde d'après que nous voulons voir émerger.


Voici l'ensemble des résultats de notre enquête sur l'engagement des entreprises face au COVID

132 vues
 

©2020 by Lucky Link. 

CGU - Politique de Confidentialité