La méthodologie de Lucky Link, lean design en santé

Notre méthodologie est inspirée des plus grands et saupoudrée d'une dose de bon sens, et de notre expertise santé.


Qu'est ce que le DESIGN THINKING

Créé par Tim Brown en 2008, cette méthode s'intéresse de près au désir des utilisateurs en entrant en empathie avec eux. Il permet de construire ou d'améliorer une solution centrée sur les utilisateurs à l'intersection du désirable (humainement), viable (financièrement) et faisable (techniquement).


Qu'est ce que le LEAN STARTUP

Développée également en 2008 par Eric Ries en se basant sur l'approche de Lean Manufacturing de Toyota. Cette méthode a évolué à partir du "Customer development process" de Blank (2006) qui s'opppose à l’approche traditionnelle, axée sur le « product development process ».


La méthodologie de Lucky Link

Les utilisateurs (bénéficiaires) et clients (financeurs ou prescripteurs) sont souvent distincts pour les solutions de santé. Notre approche s'inspire de ces deux méthodes et d'une dose de bon sens. Le but est de multiplier les feedbacks pour améliorer son produit ou service santé "jusqu’à ce que l’on n'apprenne plus rien de neuf !"


Chez Lucky Link nous croyons en la force de l'intelligence collective pour faire éclore des solutions innovantes et embarquer l'ensemble des parties prenantes dans leur réalisation concrète.


Nous appliquons à nous-même les méthodes que nous prônons. Pas de solutions "pré-packagées". Toute mission commence par l'écoute de vos besoins afin de proposer un accompagnement personnalisé


Notre méthodologie se divise en 5 étapes :


#1. Observer : Plonger dans votre univers pour mieux comprendre vos problématiques et celles de vos différentes parties prenantes. Le but est de repérer quel est l’irritant majeur qui sera à traiter.


#2. Analyser : Cadrer la problématique et définir le périmètre de travail en priorisant les objectifs à atteindre qui sont souvent multiples et indépendants.


#3. Imaginer : Réfléchir en équipe(s) pluridisciplinaire(s) pour générer des idées en quantité afin de répondre au(x) problème(s) majeur(s) identifié(s).


#4. Expérimenter : Réaliser un prototype de façon collaborative et le confronter aux utilisateurs afin de recueillir des feedbacks et affiner le concept en conséquence. Réitérer l’expérimentation si besoin.


#5. Déployer  : Une fois le concept amélioré selon les discussions d'équipe et les retours utilisateurs, il n'y a plus qu'à le déployer !


Comprendre le besoin de ses utilisateurs, si simple et si complexe


L'un des aspects fondamental d'une collaboration multi-acteurs réussie, est l'alignement autour de la compréhension de la problématique à résoudre, et donc du besoin des client et/ou bénéficiaires finaux. Les innovations à succès sont celles qui se sont attardé 80% de leur temps sur le besoin utilisateur et seulement 20% sur l'élaboration de solution. En effet, le process d'expression du besoin à sa compréhension profonde est pavé de biais de compréhension et d'interprétation.


Comme le disait Bernard Weber


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."


D'ailleurs 42% des entreprises échouent car leur idées, pourtant souvent brillantes et qui séduisent parfois les investisseurs, ne correspondent pas à un réel besoin utilisateur [CB Insight]. Trop d'équipes tentent de résoudre des problèmes qui sont « intéressants » au lieu de résoudre des problèmes qui répondent à un besoin du terrain. C'est la première cause d’échec des entreprises ou projets en entreprises.


En santé, être "customer centric", c'est être "patient centric"


Lire notre article sur l'approche patient centric.

45 vues
 

©2020 by Lucky Link. 

CGU - Politique de Confidentialité