• Annaëlle Guiot

La coopération et l'innovation en santé vue par Sébastien Letélié, directeur de Health Factory

Mis à jour : juin 26


Sébastien Letélié est directeur de l'entreprise Health Factory et a fondé en 2014 le Hacking Health Camp : hackathon d'innovation en santé. Dans cette interview, nous l'avons interrogé sur la collaboration entre tous les acteurs de santé pour développer des projets à impact positif, et plus précisément lors de ces hackathons.



Interview à retrouver sur la Lucky TV





Lucky Link : Pouvez-vous vous présentez ?


Sébastien Letélié : Je m'appelle Sébastien Letélié, j’organise l’évènement Hacking Health Camp, et je suis dirigeant de Health Factory.

Lucky Link : Quelques mots sur Health Factory ?

Sébastien Letélié : Health factory c'était le meilleur moyen de rencontrer des médecins, de s'organiser avec eux et de leur demander les problèmes qu'ils rencontraient dans leur pratique. C’est pour cela qu’on a choisi de faire des hackathons car c'était un bon outil pour réaliser tout ça. Au final, le problème, c'est surtout qu'il y en a plein des problèmes. Et il y a plein d'acteurs de santé qui ne savent même pas comment aborder le sujet avec nous.


Lucky Link : Quel regard portez-vous sur la collaboration entre les différents acteurs de santé ?


Sébastien Letélié : Il faut accompagner tout ça. Je pensais que c'était évident, mais en fait pas du tout. Il faut vraiment faire travailler tous ces gens, ensemble, et c'est ce qu'on essaye de faire chez Health Factory.

Lucky Link : Comment faciliter l’innovation en santé ?


Sébastien Letélié : L'idée, c'est de faire émerger l'innovation auprès du terrain. Donc, on prend des acteurs, on va sur le terrain et on demande à du personnel de santé, à des patients, quelles sont leurs problématiques. C’est comme ça qu’on fait émerger des problématiques et qu’on les amène à réfléchir à des solutions. C'est extrêmement complexe de comprendre comment une solution va pouvoir résoudre un problème si on ne l'expérimente pas sur le terrain.


"Le côté médical et le côté patient vont apporter les éléments nécessaires à la compréhension réelle du problème"



Lucky Link : Chez Lucky Link, nous avons à cœur l’approche Patient Centric, qu’en pensez-vous ?


Sébastien Letélié : Jusqu'à maintenant, le patient n'avait pas été pris en compte. On voit bien que le patient est capable de se renseigner, de comprendre un minimum les éléments de sa pathologie. Il peut même mieux comprendre certains aspects et mieux les analyser que le médecin lui-même. D'où l'importance d'insérer, de plus en plus, le patient dans la démarche.


C'est extrêmement intéressant parce que c’est de cette manière que les médecins changent totalement de vision. Ils s'aperçoivent que les patients ont de très bonnes idées pour accompagner les traitements, que ça peut leur faire gagner du temps. Ça peut les aider dans leur pratique. Il est très important que le patient soit aussi autour de la table et que sa présence soit aussi importante que celle du médecin, et que celle des autres personnes de l'équipe qui vont faire avancer le projet. Le côté médical et le côté patient vont apporter les éléments nécessaires à la compréhension réelle du problème. Après, il y a les acteurs qui vont essayer de construire la solution, c'est ensemble que cela fonctionne. D’ailleurs, les meilleurs projets que l'on a vu émerger, c’est ceux qui ont mis le patient au cœur de la démarche.


"Il y a un travail de coordination entre ces différents acteurs [...] parce que par défaut ils ne se parlent pas"


Lucky Link : Selon nous, la collaboration entre entreprises et associations de santé est également clef pour permettre l'innovation en santé. Et vous ?


Sébastien Letélié : La collaboration entre association et entreprise est fondamentale mais elle n'est pas toujours facile à mettre en œuvre. La difficulté c’est qu’il faut arriver à faire se rencontrer ces acteurs là. Il y a un travail de coordination assez important entre ces différents acteurs, parce que par défaut, ils ne se parlent pas. Ils ne sont pas amenés à collaborer ensemble. Du coup, il faut des acteurs qui les accompagnent dans cette relation. Il faut créer ces axes de collaboration pour aligner leurs intérêts. Et c'est là que les étincelles émergent.


Lucky Link : Que s’est-il passé lors de ce hackathon santé prévu en début de confinement ?


Sébastien Letélié : Comme on n’a pas pu le faire, on a lancé une « édition spéciale » pour lutter contre le covid-19. On s’est dit que cette démarche, cette dynamique d'innovation, elle pourrait servir. On était 1600, mais il y a 5 super projets qui sont ressortis de hackathon, qui ont été déployés et qui ont servi sur le terrain. Et ça, c'est vraiment remarquable. Comme quoi c'est possible de répondre à des problématiques importantes quand les gens s'alignent sur les mêmes intérêts.


"La santé est un sujet, où l'on trouve facilement de la solidarité parce que cela touche tout le monde"


Lucky Link : Un commentaire sur l’élan de solidarité constaté lors du hackathon anti-covid ?


Sébastien Letélié : J’avais eu ce premier effet en 2014 quand on a lancé le premier Hackathon. On était 200 la première année. C’est là que je me suis dit " il y a un truc". Premièrement, tout commence avec la mise en lumière de problèmes et des personnes qui ont envie de les résoudre, qui veulent s'investir dedans. Et puis, c'est vrai que la santé c’est un sujet où on trouve facilement de la solidarité, parce que la santé touche tout le monde. C'est cet effet là que j'ai retrouvé le mois dernier. Tout le monde avait envie d'aider et de donner de son temps pour lutter contre cette pandémie.


Lucky Link : Le mot de la fin ?


Sébastien Letélié : Belle aventure de se lancer là dedans. Je pense qu’il y a toujours du travail. Le secteur de la santé est un secteur qui est en train de vivre sa transformation. Cette transformation ne peut pas se faire sans une forte collaboration. Plus on mettra de la collaboration dans l'innovation, plus on verra des choses intéressantes émerger et des modèles économiques aussi innovants pour les faire vivre. Je pense que c'est le bon moment de s'y attaquer.



L'ensemble des propos cités ont été recueillis lors d'une interview réalisée et montée par Oriane Bismuth, Roxanne Hosdey et Annaëlle Guiot 


Si cet interview vous a intéressés, voici quelques articles à (re)lire sur notre blog :


  • Au sujet de Hacking Health Camp et de l'innovation en santé

Hacking Health Camp réunit les forces de centaines de professionnels bénévoles InnoMed360 : connaître en temps réel le nombre de lits disponibles dans les hôpitaux


  • Au sujet de l'intégration des patients et associations de patients dans les projets de santé

Intégrer davantage le patient : entrevue avec Sonia Tropé, directrice de l'ANDAR

Faire la passerelle entre les entreprises et les associations de santé"

Comment l’approche patient est devenue la pierre angulaire de toute entreprise de santé ?


  • Au sujet des méthodes d'intelligence collective et le design thinking en santé

Le Design Thinking appliqué en santé vu par un expert

La méthodologie de Lucky Link, lean design en santé

 

©2020 by Lucky Link. 

CGU - Politique de Confidentialité